caesenfr

Les Tréteaux de Maître Pierre

Composition scénique de de Manuel de Falla

Les Tréteaux de Maître Pierre, composition scénique de Manuel de Falla conçue pour marionnettes, chanteurs et orchestre de chambre, est inspirée de L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Mancha de Miguel de Cervantes. Le livret, adapté par le compositeur lui-même reprend l’épisode où Don Quichotte et Sancho Panza assistent à la représentation qu’un marionnettiste, Maître Pierre et son jeune collaborateur le Trujamàn (le Drogman?) proposent d’une aventure à caractère chevaleresque inspirée de romans médiévaux. Les glissements entre réalité et fiction qui parcourent l’intention de Cervantes rencontrent sur la scène du théâtre de marionnettes une imaginative transposition. Don Quichotte, excité par la puissance de la représentation théâtrale vient en aide aux héros de l’aventure don Gaiferos et Melisendra et attaque les marionnettes avec son épée détruisant les tréteaux sous le regard désespéré de Maître Pierre. Falla réactive dans sa partition ce dispositif fictionnel par le biais d’une proposition scénique et musicale qui réutilise les techniques des représentations populaires et dans laquelle le langage, en accord avec l’esthétique néoclassique de l’Europe de l’entre deux guerres inclut des allusions à la musique du passé, en particulier du Siècle d’Or espagnol mais aussi aux chansons traditionnelles.

L’approche de la compagnie PerPoc est extraordinairement fidèle à l’originale conception de Falla lui-même lequel pensa l’ œuvre afin que la totalité des personnages, tant ceux qui apparaissent sur la scène du théâtre de marionnettes que Don Quichotte, Sancho, Maître Pierre et le Trujamàn (?) fussent interprétés par des marionnettes, ces dernières de taille humaine et acquérant une présence vocale grâce au travail des trois chanteurs. PerPoc accentue en outre la dimension populaire tellement décisive dans la partition. La matérialité directe et crue des marionnettes suppose un dialogue avec les manifestations de la culture populaire et paysanne de la péninsule ibérique. Les marionnettes ont été réalisées avec des morceaux de troncs, bois et bâtons récupérés, sur lesquels l’érosion du temps et les processus naturels ont laissé leur empreinte et sur lesquels nœuds, nervures et fibres deviennent yeux, bouches ou expressions et qui, combinés avec toiles, jute et matières végétales façonnent l’anatomie des marionnettes. Dans l’immédiate expressivité des personnages, dans les couleurs identiques à celles de la terre, de la céramique, du bois et de la fibre, ou dans leur texture presque tactile, il est également possible de percevoir l’inspiration de PerPoc dans l’œuvre de certains créateurs des avant-gardes espagnoles comme Alberto, Maruja Mallo ou Benjamín Palencia qui trouvèrent dans la revendication de l’esprit populaire un des principaux élans de la rénovation de l’art durant la période précédant la Guerre Civile. Une rude texture similaire domine la scénographie ; elle s’appuie sur l’emploi de tissus qui s’organisent et se recombinent afin de générer une spatialité aussi suggestive que provisoire et qui rappelle l’art textile de la catalane Aurèlia Muñoz mais qui est également une manière d’inscrire la condition nomade et errante nécessairement inhérente aux pratiques du théâtre populaire. Ces architectures de toile mobiles facilement transportables accentuent le lien qui par-delà les siècles unit les treteux de l’œuvre cervantine et la pratique d’une compagnie qui, de nos jours, maintient active une tradition.
David Cortés

“L’approche de la compagnie PerPoc est extraordinairement fidèle à l’originale conception de Falla lui-même lequel pensa l’ œuvre afin que la totalité des personnages, tant ceux qui apparaissent sur la scène du théâtre de marionnettes que Don Quichotte, Sancho, Maître Pierre et le Trujamàn (?) fussent interprétés par des marionnettes, ces dernières de taille humaine et acquérant une présence vocale grâce au travail des trois chanteurs. “

David Cortés

Crédits

Artistic Direction: Santi Arnal and Anna Fernández
Puppet Construction: Guoda Korsakaitė and Deimantė Krutulytė
Video Projections And Scenography: Guoda Korsakaitė
Light Design: Pau Vila
Puppeteers: Santiago Arnal, Alba Cerdeiriña, Anna Fernandez, Edurne Salas
Documentation: David Cortés